Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Eratosthenes / 20120621

Eratosthenes' observation on 21 June 2012

Par artsandstars Dernière modification 04/04/2013 07:07

 

espagne.jpg france.jpg united_kingdom.png

logo-mediation.jpg En partenariat avec
fondation_lamap.jpg

 

Les ateliers et observations

stock-illustration-11706300-books.jpgListe complète et documents associés

Présentation historique
Le point central de cet événement est une mesure simple permettant de déterminer la circonférence de la Terre : « La mesure d’Eratosthène »
 
Eratosthène était un savant grec qui vécut au IIIe siècle avant J.C en Egypte. Au solstice d’été il avait observé que le soleil était au zénith à midi solaire dans la ville de Syène au Sud de l’Egypte (aujourd'hui Assouan). Mais au Nord, dans la ville d'Alexandrie, ce même jour du solstice d’été à midi solaire, on pouvait voir l’ombre d’un obélisque et mesurer sa longueur.
 
Alexandria_Aswan.jpg Drawing
Eratosthène mesura alors à Alexandrie l'angle entre les rayons solaires et la verticale. Puis, connaissant la distance entre les deux villes et supposant que, sur Terre, les rayons lumineux issus du Soleil sont parallèles, il détermina la circonférence terrestre.
 
 
Le déroulement de la manifestation:

Les conférences

9h30-10h45 « Eratosthène et le calcul » Alain Schärlig, Université de Lausanne

Faute de savoir comment Ératosthène s’y prenait, on peut se faire une idée du calcul chez les anciens Grecs en observant des indices, dans leur littérature et grâce à l’archéologie. Leur numération verbale était à base 10, mais leurs deux manières d’écrire les nombres rendaient impossible tout calcul écrit ! Ils s’en tiraient en disposant des cailloux sur une surface plane pourvue de lignes parallèles, un abaque. C’est ainsi que, de fil en aiguille, on peut imaginer en partie comment Ératosthène faisait ses calculs.

Alain Scharlig

11h00-12h15 « Le soleil: une étoile magnétique à l'origine de la météorologie de l'espace » Jean Lilensten, Observatoire des sciences de l'univers de Grenoble

Les connaissances sur le Soleil ont considérablement évolué au cours de la dernière décennie. Peu à peu, l'origine de ses cycles d'activité commence à se dévoiler: le champ magnétique est, sans doute, le pilote des différents aspects de l'activité solaire (flux électromagnétique, éruptions, éjections de masse coronale etc.). En parallèle, nous avons peu à peu réalisé que la Terre baigne d'une certaine façon dans une soupe de vent et de rayonnement solaire. Ce bain n'est pas sans conséquences sur nos sociétés technologiques, ce qui a donné naissance à une jeune discipline : la météorologie de l'espace.

Jean Lilensten


The measurement

 

"La mesure d'Eratosthène"

2200 ans plus tard, nous allons reproduire les observations d'Eratosthène avec différents établissements partenaires. L’évènement à Lyon est ouvert en priorité aux élèves des Ecoles, Collèges et Lycées qui pourront venir dans les jardins faire la mesure avec leur professeur et le dispositif qu’ils auront préparé.

A l'ENS de Lyon, les élèves se prépareront à partir de 13h00 pour la mesure qui aura lieu à 13h43 Heure Légale en France (Ephémérides)

 

Les visio-conférences

Le 21 juin à 12h00 (Heure légale en France), une visioconférence aura lieu avec la bibliothèque d'Alexandrie et le collège de Madrid  CEIP Ramiro de Maeztu

Le 22 juin une visioconférence aura lieu avec des établissements en France et à l'étranger dont les élèves présenteront leurs mesures et leurs calculs. D’autres mesures auront été faites les jours précédents, le 19 et 20 juin, et seront utilisées en cas de mauvais temps ou dans le cas des classes du continent américain.

Les enseignants qui veulent participer avec leurs élèves à la visioconférence du 22 juin devront

  1. S'enregistrer sur le site de  Lamap "Sur les pas d'Eratosthène"
  2. Envoyer un email a charles-henri.eyraud(at)ens-lyon.fr (changer (at) par @) avec les précisions suivantes: Etablissement (Nom, Direction, Pays, Latitude, Longitude), Nombre et âge des élèves

Mesures du solstice d'hiver 2011 avec nos partenaires

 

Observations dans le jardin de l’ENS de Lyon

Chacun pourra accéder à d’autres activités dans les jardins de l’ENS de Lyon

  • Observation des taches solaires
  • Observation des protubérances solaires avec un télescope Coronado.
  • Observation du spectre du Soleil
  • Précision de la mesure de l'ombre d'un gnomon

Les élèves pourront aussi réaliser des dessins du Soleil et de ses taches comme le fit Galilée. Un concours est prévu avec une appréciation scientifique et artistique des productions.

Les images du soleil fournies par des webcams branchées sur télescopes seront également retransmises en temps réel.

 

Les ateliers

Différents ateliers pédagogiques seront organisés dans les salles de l'Ifé pour une meilleure compréhension des phénomènes astronomiques : sphère armillaire, miniplanétarium, maquette des saisons, utilisation de logiciels (GeoGebra, Stellarium), astronomie et français...

Actions sur le document

Arts and Stars
  • Responsable du site : Charles-Henri Eyraud
  • E-mail : charles-henri.eyraud [arobase] ens-lyon.fr
« Septembre 2017 »
Septembre
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
 

Outils personnels